Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mai 2022 2 10 /05 /mai /2022 20:17

Dans le cadre des rencontres "Samedi en poésie", l'association Partage-Poésie, en partenariat avec la médiathèque Verlaine de Metz (1 Cours Elie Fleur), a le plaisir d'accueillir Claude Favre

le samedi 21 mai 2022, à 16h.

Entrée libre

Pas de réservation préalable

 

Claude Favre

 

Je ne dispose, pour présenter Claude Favre, de trop peu d'éléments biographiques pour tenter de résumer ici un parcours de vie que je sais chaotique. Peut-être nous en dira t-elle davantage tout à l'heure, entre les lignes de ses lectures ou pendant ses échanges avec nous.

 

Je vais donc m'attarder ici sur sa pratique de l'écriture qu'elle poursuit depuis une trentaine d'années, avec une originalité qui la place, à mon sens, parmi les voix les plus singulières de la poésie contemporaine. Une voix qui tente de coller au plus près des bruits de langues perçus dans le tumulte général du monde, qu'il soit dans l'environnement personnel le plus immédiat ou venu d'échos relayés. « Ayant perdu raison tout m'est permis », a pu écrire Claude Favre. Alors, elle aborde cette langue de front, au risque de lui faire perdre l'équilibre et de le perdre elle-même . Son écriture convoque, pêle-mêle, des fragments giclés, pour que la poésie, « égarée du monde » pour reprendre sa propre expression » respire encore. Et cela passe par une luxation de la grammaire, de la syntaxe, pour que se cabre la langue, pour qu'elle s'ensauvage. Jean-Philippe Cazier nous met en garde : « La poésie de Claude Favre nous est précieuse par son absence de compromis, de compromission. Par sa radicalité vivante, la poésie de Claude Favre est celle que nous désirons, elle est celle que nous devons nous efforcer de rejoindre. »

 

Depuis 2005, Claude Favre n'a publié qu'une dizaine de livres, en parallèle à de nombreuses participations à des revues papier et numériques. Je voudrais revenir plus particulièrement sur l'un des derniers, paru fin 2021, « Sur l'échelle danser ». Sa structure pourrait se résumer par ce fragment lu en 4ème de couverture :  « parce que le corps du texte se tient par les phrases des autres, en conjonction dansée. » Tissé de plusieurs voix, dont la sienne, ce livre est aussi le réceptacle des échos du monde extérieur avec leur cortège de souffrances, d'inégalités, de violences multiples. Se mêlant aux voix des immigrants, Claude Favre donne aussi la parole à de nombreux écrivains listés en fin de volume. Pour elle, « un texte c'est une longue phrase avec les autres ». Ce désir profond d'humanité caractérise sans doute le mieux l'expression poétique de Claude Favre.

Avant de lui laisser la parole, je voudrais signaler que si vous la cherchez sur facebook, son nom de code est « Je sais pas écrire Claude Favre Languesdeguingois ».

Nous l'écoutons.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alain Helissen-Poésie
  • : BLOG de "poésie". Vous y trouverez une présentation des ouvrages d'Alain Helissen mais aussi des ouvrages publiés dans la collection "Vents Contraires" qu'il animait chez VOIX éditions/Richard Meier jusqu'en 2010. Actualités également du cycle de rencontres poétiques "Pontiffroy-Poésie"qu'il coanime avec Vincent Wahl à la médiathèque Verlaine (Pontiffroy) à Metz. Et infos diverses.Liste des recueils et revues chroniqués.Liste d'ouvrages de poésie (d'occasion) mis en vente, Présentation de nombreux livres d'artiste réalisés seul ou, le plus souvent, en duo avec un(e) plasticien(ne).
  • Contact

Catégories