Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2008 7 16 /03 /mars /2008 13:43
IMG_0001--1600x1200--copie-1.jpg
Alain HELISSEN
 
Hygiène
éd. de la Victoire
236 pages ;
12 euros (+ 2€ de participation aux frais de port)
Commande à l'auteur
alain.helissen@live.fr
IMG 5610
couverture et pages de garde : création originale de Hubert Saint-Eve
Du 27.11.76 au 27.11.78, soit exactement deux ans, Alain Helissen s'est livré à un travail d'écriture conçu comme une hygiène quotidienne:une toilette écrite de l'esprit. Sur la base retenue de dix lignes par jour s'est ainsi constituée une fresque autobiographique amenant l'auteur à interroger la fiction de la vie en ses débordements écrits.
Hygiène, faux journal mais roman vrai, de ceux dont l'écrivain reste le personnage central. Ce livre a l'ambition d'enfreindre les règles élémentaires de la narration. Son désordre classé témoigne de sa mobilité. Ce livre multiplie les histoires en racontant aussi la sienne. Toute ressemblance avec des personnes ou des événements ayant existé est possible.
C'est là le premier ouvrage d'Alain Helissen, publié en 1982 aux éditions de la Victoire, devenues aujourd'hui VOIX éditions/Richard Meier. Trente ans après, il reste encore quelques exemplaires disponibles.Hygiène fut aussi l'un des tous premiers livres édités par Richard Meier, à la suite de la revue FAIX,dont il fut l'un des co-animateurs et l'imprimeur sur une presse de fortune qui crachait l'encre comme une vieille locomotive sa vapeur.
- extraits-
 
 
 
 
 
06027810 (+6)
 
avez-vous lu l’hydre d’eau douce en manuel
scolaire cet animal qui a pour moyen de loco-
motion la culbute ou la nage quand il n’arpente
pas le fond des mares et dont la bouche
sert aussi bien d’anus que d’entrée aux proies
capturées vous n’imaginez pas sa vie intime
je veillais tard avec au lendemain une grasse
matinée compensatoire paresse tenue au chaud
d’une literie douillette la décision à
différer de ma sortie du lit instant d’un
immense courage je m’exposais au froid
contraste des températures la matinée
était entamée de même la première tartine
aux sons des informations radio rebondis-
sements d’affaires en cours morts inédites
etc…
 
07027810 (+4)
 
mon sang faisait plusieurs tours dans mes
veines couleur d’encre monopole sens gira-
toire le cœur battait son rythme ponctua-
tions qui se recommençaient sans cesse
recommençant la phrase thérapeutique vicieuse
dont les effets s’inscrivaient circulaires
tu l’as dit Bob bouffi en marge des analyses
il y avait là matière à édifice reconstitué
à partir des traces terrain en chantier ar-
chéologique d’un dépucelage acharné attentats
successifs suivis de rares retours d’encre je
visitais d’un crayon la mémoire de l’enfance
sublimation ce passage de l’état solide à
l’état gazeux
 
08027810 (+6)
 
chapitre densité comme « une écriture dense »
compliment touffu vous aimez les hommages qui
vous sont dus pots-de-fleurs parfumées âme et
conscience telles sont les deux mamelles de
votre personnalité grand écran blessure dans la
bouche là où le dentiste m’avait extrait une
énorme dent dite de sagesse il n’était plus
qu’une cavité ensanglantée – le sang se mélan-
geait à la salive – deux fois dans la journée
je prenais un bain de bouche des pilules aussi
contre la douleur ne pas administrer en dessous
de douze ans mon coefficient de mastication ne
s’en trouvait pas considérablement réduit puis-
que me disait le chirurgien dentiste les dents
de sagesse n’aident pas à la mastication (un
trou quand même dans l’arrière bouche…)
 
090278 (+4)
 
et maintenant mêmes escales entre les-
quelles la lecture était moins suivie les
yeux se détachaient facilement des pages
l’événement commandait ailleurs la main
traçait le corps à tâton aire de jeu
vous savez les choses changent beaucoup
même si elles gardent le même nom cela
tient à des transformations vous avez vu
se développer les productions du bist
einfach da und das ist gut
voilà
voilà
voilà
la chaîne
 
10027810 (+6)
 
n’écoutez pas aux portes le bruit des prépa-
ratifs dispersez-vous mouvements des marées
le hasard emportait parfois des victimes
vous cherchez bien entendu à vous tailler
la part du lion à lion lion et demi vous
n’avez pas les crocs de l’emploi qui vous
a appris ténacité mensonge outrecuidance
feintise arrogance calomnie pègre intesti-
nale il vous faut beaucoup monnayer votre
pignon sur rue votre obésité tranquille à
peine écorchée par quelques morts subites
hygiène précaire boum boum/rada boum trou-
bles cardiaques ah tourne-broche handicaps
cornes hargneuses et dans l’obscurité
l’infime mouvement des lèvres les langues
se rapprochaient cinématographie
 
11027810 (+4)
 
qui affectait considérablement l’environnement
malgré la limitation des rejets je me réjouis-
sais de composer en eau trouble voire polluée
cacaphonie je ne souffrais aucun col de che-
mise boutonné pris à la gorge même innocent
les mains pleines interné en asile linguis-
tique envoyez quelqu’un qui puisse vous préparer
le terrain avocat vous bondissez toujours de
la même manière réflexes conditionnés mêmes
cohabitations meute hurlante professions
de foi plus ou moins rassurantes cuisine
collective vous mangez à la cantine
candide
et tout et tout
 
12027810 (+6)
 
lentement après les dernières informations
je me levais du fauteuil complice moelleux
des heures du soir stagnantes culturelles
au possible et l’hiver à la porte sans
équivoque manteau blanc la poudreuse était
là tenace en quelque sorte la situation
d’homme bloqué en son logis m’allait bien
je pouvais organiser l’habitat tenir l’inté-
rieur de la coquille au chaud lignes conflu-
entes épaississant le lait maternel deux
sucres dites-vous dosage normal rien de tel
qu’une boisson chaude accompagnée de gâteries
exemple gâteaux secs amuse-gueules quoi vous
avez le loisir d’agrémenter la chose offrez
un digestif votre épanouissement viendra
        le buffet est fourni –
 
13027810 (+6)
 
néanmoins troublant le contact de l’épiderme
sensualité affleurante sommaire frugal dans
l’intimité libéré de mes vêtements je me
déplaçais entre les meubles pipe en bouche
contentement placide je me véhiculais ainsi
à travers la maison exercice accaparant des
travaux ménagers quand j’en venais à bout je
réglais la chaise-longue position presque
horizontale relaxation bienfaisante le baro-
mètre remontait vers l’adolescence souvenirs
infatigables qui s’imposaient profitant de ma
nonchalance situations imaginaires nouvellement
vécues la représentation battait son plein et
ses déliés qu’as-tu fait dis toi que voilà
rêvant sans cesse qu’as-tu fait dis toi que
voilà de ta peau d’fesse
14027810 (+3)
écriture glissante gluante la glace ne
fondait pas donnez nous votre opinion
personnelle vous êtiez tout petit déjà
dictant vos volontés malgré l'autorité
parenbtale pont suspendu entre père et
mère hygiène pour effacer quelque lapsus
révélateur un nom s'inscrivait sur un
autre faux tétons
du soleil
du travail
de la patience
si le grain ne lève
alors la mauvaise graine
(...)
Observation : Les chiffres indiquent, dans l'ordre, la date du jour, 10 lignes et, entre parenthèses, le nombre de lignes dépassant (ou n'atteignant pas) les 10 lignes prévues.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain Helissen - dans Textes
commenter cet article

commentaires

Rechab 30/05/2013 08:23


Bonjouur, je me propose  de faire  écho à vos textes parus avec votre  "contrainte"  de dix lignes par jour... ( sur mon blog  "Art et tique et pique"..


 


naturellement je vous en demande  l'autorisation...


 


bien à vous


 


RC

Niala Nessileh 30/05/2013 08:33



Bonjour,


Merci de votre intérêt pour mon ouvrage "Hygiène", qui fut mon premier livre publié.


C'est donc avec plaisir que je vous autorise à en rendre écho sur votre blog (que je


ne manquerai pas de visiter).


Pour info, je dispose encore d'une trentaine d'exemplaires de "Hygiène", que l'on peut commander à mon adresse. Prix : 12 euros, frais de port offerts.


cordialement,


 


Alain Helissen



Présentation

  • : Le blog de Alain Helissen-Poésie
  • Le blog de Alain Helissen-Poésie
  • : BLOG de "poésie". Vous y trouverez une présentation des ouvrages d'Alain Helissen mais aussi des ouvrages publiés dans la collection "Vents Contraires" qu'il animait chez VOIX éditions/Richard Meier jusqu'en 2010. Actualités également du cycle de rencontres poétiques "Pontiffroy-Poésie"qu'il coanime avec Vincent Wahl à la médiathèque Verlaine (Pontiffroy) à Metz. Et infos diverses.Liste des recueils et revues chroniqués.Liste d'ouvrages de poésie (d'occasion) mis en vente, Présentation de nombreux livres d'artiste réalisés seul ou, le plus souvent, en duo avec un(e) plasticien(ne).
  • Contact