Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2008 6 20 /12 /décembre /2008 14:15


 

 


Alain HELISSEN

Le journaze du soir

 

Un jeune homme de 22 ans a été renversé, piétiné, tué et enculé par un taureau dans les rues de Saint-Gelé-de-la-fesse (Hérault) lors d'un « enculo » (lâcher de taureaux) en circuit fermier. Mis en examen pour viol aggravé, le taureau a expliqué son geste maladroit par une trop longue abstinence sexuelle.

 


Rangé dans une boîte d'allumettes, ce mini-journal présente des extraits de Faits divers rigoureux, ouvrage encore inédit. À partir de faits divers réels, plus ou moins « déformés », cette "collection " de manchettes de journaux se propose de réagir contre un catastrophisme largement cultivé par les média.


Livre-boîte d'allumettes
Prix : 5 € (+ 0,80 € de port))

Commande à :
Alain Helissen 53 rue de l'Entente 57400 Sarrebourg
Règlement par chèque libellé à l'ordre d'Alain Helissen

Collection  fireboox
VOIX éditions

http://alainhelissen.over-blog.com
Tél. 03 87 03 26 49
alain.helissen@live.fr


Stéphane PRAT a chroniqué "Le journaze du soir" dans "Le Grognard" ; N°9 (juin 2009)



Il est assez étrange de trouver dans une boîte d’allumettes (une petite) ce qu’on serait en droit d’attendre d’un livre ou d’une exposition de collages étrillant le catastrophisme de nos actualités, sur fonds de coupures de journaux ou de natures mortes, à force détournements, humour noir et manchettes en forme d’aphorismes.

Lorsque Le journaze du soir d’Alain Helissen, livre accordéon lilliputien (3,3 cm x 9, 7cm), se déplie de sa boîte, (avec incrusté sur la première face, en relief, le concepteur de l’objet : Editions VOIX / Richard Meier), nos nouvelles quotidiennes, plus ou moins cathodiques, prennent d’abord des dimensions grotesques, tels des mouches à miel géantes et solitaires qui prendraient chacune une de nos cervelles pour y installer les rayons cabalistiques de leur ruche personnelle. Puis les choses ne font qu’empirer dans le rire, et regagnent leur dimension réelle, proche du rien.

Sur chaque face (de la surface de la boîte) : une maxime loufoque, un slogan abscons, la logique trash d’un drame miniature, nos ronrons salaces, nos pâtés guerriers régurgités en poésie. Voici une coupure de presse (version Helissen), pour donner le la sans bémol de son journaze : Un père de famille abat froidement sa femme, égorge ses 3 enfants, étrangle son chien et, au lieu de se suicider dans la foulée comme il se doit, monte dans sa voiture et part aux sports d’hiver avec le plus grand mépris du Qu’en dira-t-on.

On possède tous quelques livres qu’on aime à rouvrir de temps à autre pour se décrasser des poncifs de l’époque. J’ai désormais les boîtes d’allumettes d’Alain Helissen, surtout ce Journaze du soir que je trouve particulièrement roboratif en ces temps comiques.

Stéphane Prat

Le Grognard, N°9 ; juin 2009.

 

Alain HELISSEN

Le journaze du soir

 

Voici un « livre » bien extraordinaire : non seulement il est grand comme une boîte d’allumettes mais c’est une boîte d’allumettes ! Attention : une petite boîte d’allumettes ! 57 x 35 mm. À l’intérieur, un minilivre plié en accordéon contenant une vingtaine de pages toutes plus jubilatoires les unes que les autres. Alain Helissen, l’auteur, y égrène des nouvelles à l’humour saignant, conformément au titre : le journaze du soir. Bien des pages s’apparentent à des collages, avec images et textes dont le choc fait mouche : ainsi de cette reproduction de l’affiche au poing à la rose proclamant CHANGER LA VIE et, par-dessus, cette phrase malicieuse : « En vieillissant, les romancières craignent avant tout la ménoprose. » Mmes Angot et Millet feraient bien de méditer ça. Mais il y en a pour tout le monde, rassure-toi, petit Quentin de mes calembours préférés : Dans les banlieues nos Beurs sont en pleine déconfiture. » « Les Tchétchènes qu’on abat » Et des tas de faits divers, à l’image d’un journal radiophonique : Un adolescent de 16 ans a été froidement abattu par un policier à qui il proposait de jouer aux billes. » Ah, j’oubliais : la boîte d’allumettes est en carton recyclé…

 

Pol-Jean Mervillon

(alias Roland Nadaus)

- Supplément gratuit au Petit Quentin N°240 ; mars 2009.

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain Helissen - dans Dernières parutions
commenter cet article

commentaires

Laflibuste 20/12/2008 18:53

Irrésistible ascension à l'Everest des Best-sellers de ce cher ôteur Alain H.. Le "Feu" s'étend au delà des plaines et autres montagnes. Sévir et encore sévir. Rien désormais pourra l'arrêter et tant mieux.

Présentation

  • : Le blog de Alain Helissen-Poésie
  • Le blog de Alain Helissen-Poésie
  • : BLOG de "poésie". Vous y trouverez une présentation des ouvrages d'Alain Helissen mais aussi des ouvrages publiés dans la collection "Vents Contraires" qu'il animait chez VOIX éditions/Richard Meier jusqu'en 2010. Actualités également du cycle de rencontres poétiques "Pontiffroy-Poésie"qu'il coanime avec Vincent Wahl à la médiathèque Verlaine (Pontiffroy) à Metz. Et infos diverses.Liste des recueils et revues chroniqués.Liste d'ouvrages de poésie (d'occasion) mis en vente, Présentation de nombreux livres d'artiste réalisés seul ou, le plus souvent, en duo avec un(e) plasticien(ne).
  • Contact