Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 10:04


On se concentrera aujourd'hui sur le livre d'Alain Hélissen, ABCD'R suivi de Au fil de l'o.
Dans le droit fil d'Alphonse Allais - plus que d'Oulipo -, cet abécédaire ne manque ni d'allant ni d'R, de "rabâcher" à "rythmer", en passant par des mots devenus assez rares comme "rabouter" ou "rudoyer". Au fil des clichés et lieux communs, c'est le parler actuel qui s'offre à nous ; il nous est même donné de saisir la métamorphose du récit : que raconte-t-on désormais ? "ce qui, déjà relaté dans la presse, sur les ondes et les écrans, change de bouche à bouche pour signifier en une fiction complémentaire l'inénarrable réalité"... Y triomphent insolite et incongru, humour et fantaisie :
" Racoler
Dieu sur la Voie Lactée."

"Radiographier
la pleine lune et constater qu'elle est enceinte de jumeaux."
L'humour noir n'est pas en reste : "Rater / bêtement un rendez-vous avec la mort à cause d'une grève de la SNCF." L'absurde n'est jamais loin : "Régler / sa montre sur l'heure de sa mort et l'attendre patiemment." Certaines entrées reposent tout entières sur des calembours :
"Rétorquer que l'égo est un jeu de construction de soi qui en vaut bien des autres."
Opinion
Les o-pignons sur rue ne valent pas les o-pignons sur cour qui bénéficient généralement d'une meilleure acoustique."
Ce dernier exemple nous permet de passer au second abécédaire, qui, régi par le même principe, nous conduit de "obéir" à "ozoniser", en passant par ces deux curiosités :
"Obomber sa douce moitié pour mieux éclairer sa moitié propre."
Observateur
inconditionnel de la scène poétique il vit un jour un formaliste historiquement reconnu se métamorphoser en un rejeton lyrique tendance ascentionnelle."
Allez, faites vos paris ! Et méditez ce paradoxe : "Opportuniste / il ne ratait jamais une occasion de se mettre en avant, jusqu'au jour où, se retournant, il ne vit plus personne"...
On fera un détour par le blog d'Alain Hélissen, qui, comme bon nombre de blogs d'écrivains, tend parfois à dériver d'infos en autopromotions, en oubliant de nous faire lire/voir/entendre des échantillons de l'œuvre... Vaut néanmoins le détour cet extraordinaire livre-boîte d'allumettes qu'est Le Journaze du Soir : « À partir de faits divers réels, plus ou moins "déformés", cette "collection" de manchettes de journaux se propose de réagir contre un catastrophisme largement cultivé par les médias. »
Un exemple :
« Un jeune homme de 22 ans a été renversé, piétiné, tué et enculé par un taureau dans les rues de Saint-Gelé-de-la-fesse (Hérault) lors d'un "enculo" (lâcher de taureaux) en circuit fermier. Mis en examen pour viol aggravé, le taureau a expliqué son geste maladroit par une trop longue abstinence sexuelle. »


link 

Repost 0
Published by Alain Helissen - dans Actualités
commenter cet article
7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 09:36

Alain Helissen publie chez Voix éditions les plus petits ouvrages de poésie qui soient et dans un format inédit : une boîte d'allumettes ! Oui, une vraie boîte d'allumettes. Les 40 bâtonnets ("contenance moyenne" souligne Feudor) sont remplacés par un superbe "livre" plié en accordéon et composé de poèmes-collages-photos-graffitis-dessins-etc. qui forment comme une partition d'orgue de barbarie miniature dont les trous seraient des mots et des images. "A tenir éloigné des enfants" proclame l'étiquette officielle du fabricant : poème ready-made ! Mais la "vraie" étiquette est d'une réjouissance roborative - malgré le dur constat fait à chaque fois à propos des médias et de la société mercantile qui les utilise pour nous abrutir.
Livre-objet certes, mais d'abord livre. Et livre de poète. Provocateur et fraternel. Plasticien autant qu'auteur. Après pas vu pas pris, ce second opus le journaze du soir est lui aussi une trouvaille - que dis-le : une réussite !

 

Roland Nadaus
publié dans la revue Ici é là, N°10/11, mars 2009.

rappel : livre disponible par commande à l'auteur : 5€ port compris.

Repost 0
Published by Alain Helissen - dans Actualités
commenter cet article
28 mars 2009 6 28 /03 /mars /2009 16:56

Ah, battre le rappel des titres de gloire ? Je est des nôtres...mais vous , Dix ans plus tôt, AH, impavide chef de file d'une coHorte ou coHue d'impayables poétrous, glissait à petits coups vifs & répétés la lâme de son cutter à lettres entre les babillantes lèvres de la plaie psychosomatique que Rimb, fuyant sans trop y croire nos anciens parapets, nous infligea : de lâme pour lâme, à vif. De Rhap en rapp, d'une lâme un peu plus caressante, mais - de vous à moi - ce n'est peut-être qu'un sourire de (dé)connivence plus que de convenance (de déconvenue ?), il récitdive. Ah, un pas de plus aux (re)bords, diversement fréquentés, du vide...& encore un pas, & encore...&, chaqu'fois : à la ligne!...à la syllabe, à la lettre : ça fait - de Je à vous - beaucoup de petits vers, de p'tits vertiges, à négocier, de petits's tiges, à scier : vous est un nôtre ?...Ah, les pronoms personnels, quelle boîte à...de...-Coupez!

Jean-Pierre Bobillot
publié dans CCP, N°17 ; mars 2009

Repost 0
Published by Alain Helissen - dans Actualités
commenter cet article
24 mars 2009 2 24 /03 /mars /2009 13:43

Voici la reproduction d'un petit article sur "le journaze du soir", ma dernière publication toujours enfermée dans sa boîte d'allumettes mais il ne tient qu'à vous de l'en sortir !
(voir modalités d'acquisition sur ce même blog, à la rubrique "dernières parutions")

Alain HELISSEN
Le journaze du soir
VOIX éditions; collection "feu".


Voici un « livre » bien extraordinaire : non seulement il est grand comme une boîte d'allumettes mais c'est une boîte d'allumettes ! Attention : une petite boîte d'allumettes ! 57 x 35 mm. À l'intérieur, un minilivre plié en accordéon contenant une vingtaine de pages toutes plus jubilatoires les unes que les autres. Alain Helissen, l'auteur, y égrène des nouvelles à l'humour saignant, conformément au titre : le journaze du soir. Bien des pages s'apparentent à des collages, avec images et textes dont le choc fait mouche : ainsi de cette reproduction de l'affiche au poing à la rose proclamant CHANGER LA VIE et, par-dessus, cette phrase malicieuse : « En vieillissant, les romancières craignent avant tout la ménoprose. » Mmes Angot et Millet feraient bien de méditer ça. Mais il y en a pour tout le monde, rassure-toi, petit Quentin de mes calembours préférés : Dans les banlieues nos Beurs sont en pleine déconfiture. » « Les Tchétchènes qu'on abat » Et des tas de faits divers, à l'image d'un journal radiophonique : Un adolescent de 16 ans a été froidement abattu par un policier à qui il proposait de jouer aux billes. » Ah, j'oubliais : la boîte d'allumettes est en carton recyclé...

Pol-Jean Mervillon
(alias Roland Nadaus)
- Supplément gratuit au Petit Quentin N°240 ; mars 2009. (Saint-Quentin-en-Yvelines)

 

 

Repost 0
Published by Alain Helissen - dans Actualités
commenter cet article
22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 12:02

Pour découvrir la collection  de livres boîtes d'allumettes, rendez-vous sur
http://www.voixeditions.com

Repost 0
Published by Alain Helissen - dans Actualités
commenter cet article
27 février 2009 5 27 /02 /février /2009 12:56

Liste de romans (format-poche) proposés à la vente à des prix bradés.
(- 50%)

(Tous ces ouvrages sont dans un état "neuf")


Collection « littérature érotique », éd. Le Cercle

Les bons points de Mme Maes, Malo Molay : 6€
La lune couchée, Marie Boman : 6€
Onanisme, Olivier Denans : 6€
Les machines à sous, Daniel Schneider : 6€
L'inavouable, Elisabeth Hergott : 4,50 €
La seconde vie de Maximilien Bémol, Michel Koppera : 3€
Liberté sexuelle, Jasmine Dulac : 4,50 €
La confirmation, Gianni Segré : 4,50 €
Dawn, Julien Saguet : 3 €
Alma, cousue main, Vénus Khoury-Ghata : 3 €
Vénus en fourrures, Christian M. : 4 ,50 €

Collection Points-poche

Essences et parfums, une anthologie poétique, Anny Duperey : 3 €
Naissances, ouvrage collectif : 3 €
Le peintre des batailles, Arturo Pérez-Reverte : 3,50€
La Science du baiser, Patrick Besson : 3, 25 €
Raga, J.M.G. Le Clézio : 2, 75 €
Le marin de Dublin, Hugo Hamilton : 3, 50 €
La Sœur de Mozart, Rita Charbonnier : 3, 75 €
Le Cavalier de l'Olympe, François Rachline : 4 €
Femme en costume de bataille, Antonio Benitez-Rojo : 4 €


Observations :
Les frais de port sont à rajouter. Montant indiqué après commande. Me consulter.

Repost 0
Published by Alain Helissen - dans Actualités
commenter cet article
26 décembre 2008 5 26 /12 /décembre /2008 11:16
Voilà, j'ai tout lu. Et relu. J'aime.
Et pourtant, je ne devrais pas me sentir très concerné. Je ne regarde
pas la télévision plus d'une fois ou deux par an. J'ai trop vu
travailler de "journalistes" (les guillemets me semblent de rigueur) à
son service.
J'aime d'abord beaucoup les scansions. Elles me font penser au rap.
J'aime la dénonciation tantôt à fleur de bitume tantôt plus souterraine,
mais toujours là, des aliénations médiatiques.(entre autres, p. 14, 15,
36, 53, 54...).
J'apprécie bien sûr les pointes de cocasserie produites tant par la
désarticulation des mots que par la dextérité de leurs télescopages (par
exemple, p. 60).
Mais je crois sentir qu'elles sont (p. 68) le vêtement déchiqueté d'un
clown prompt à l'auto-dé-rision, -valorisation et même -nigrement (soit
dit pour vous imiter pâlement...), à l'inspiration parfois même
morticole (p. 25, 59, 68, 69, 70).
Cependant vous êtes ingénieux (ah! ce début de la p. 68, le plein,
masque du vide !),
Et surtout, je crois percevoir des invitations pressantes, même si elles
sont grinçantes, à nous reprendre en main, à penser par nous-mêmes (p.
16, 17, 24, 27, etc.), c'est la face lumineuse de la dénonciation des
mauvais coups de la machine à crétiniser. Et vous rejoingez là un de mes
dadas!

Votre propos est ambitieux.
Ce que je vous dis de ma réception nous fait à tous les deux prendre le
risque que vous vous sentiez ici ou là (ou partout...) incompris par un
demeuré... Dites-vous que toute oeuvre d'art est aussi (surtout ?)
l'impression qu'elle produit chez celui qui la reçoit. Impression qui
n'est pas la même pour tout le monde, c'est aussi ce qui en fait
l'intérêt. Mon pote Octave Mirbeau, qui fut un fameux critique d'art,
l'expliquait très bien.

Je ne sais si tout ça est beau cadeau de Noël... Je vous souhaite en
tout cas un moment agréablement festif.

Max Coiffait
- courriel du 24/12/08 -

NDLR : Le rappel des titres
est encore disponible  auprès de l'auteur. (10 €)

Repost 0
Published by Alain Helissen - dans Actualités
commenter cet article
10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 22:30

(courrier du 07/12/2008)

.../...Enfin, « le rappel des titres ». Je crois que je vais en faire une lecture (des extraits) au café de « La Rotonde » (Nantes), où, avec quelques camarades, nous avons nos rendez-vous de « vilains bonshommes » ! En fait, le trait marquant, c'est ce « vous » qui rythme l'ensemble. Il renvoie à la dépersonnalisation, précisément, de l'environnement agressivement médiatique de notre temps, alors que, paradoxalement, le « je » est en permanence convoqué, requis, sommé !
Vous avez touché là quelque chose de certainement essentiel, et en poésie ce n'est pas rien puisque René Char prévenait que « l'actualité était le premier ennemi du poète. »
Alors, ce « vous », c'est le vous individuel, de distance, c'est aussi le vous collectif, et tout ça se croise. Pour autant, on est seul à lire, comme on est seul à écouter la radio, à regarder la télévision, même dans les stades on est seul, même le 21 avril 2002 dans la rue on était seul, très seul, contre la bêtise et l'ignominie mentale dont on n'est guère sorti avec un président qui a donné corps au fantasme permanent de la société française - fondamentalement conservatrice - : l'état de Vichy !
Pour moi, votre livre porte donc la révolte. La révolte contre cette dépersonnalisation, cette fuite intégrale et triste de l'individu. J'aimerais tellement que nombre d'autres l'entendent.

Je vous dis à bientôt,
Très amicalement,

Eric Simon

Repost 0
Published by Alain Helissen - dans Actualités
commenter cet article
4 décembre 2008 4 04 /12 /décembre /2008 16:23

Désireux de me séparer de ma collection du "Magazine littéraire", je  la mets en vente.
Beaucoup de numéros ont déjà été vendus. Voici la liste de ceux encore disponibles.
(Commande possible à l'unité. Ces numéros sont également en vente sur Amazon)


Le magazine littéraire

Prix de vente d'un numéro : variable selon les numéros (voir liste ci-dessous)
Les frais de port sont à rajouter.(montant précisé par le vendeur, selon commande)

8 reliures/classeur cartonnées sont également disponibles (12 N°s par classeur)
au prix de 1 euro pièce, port en sus.

Contacter A. Helissen : alain.helissen@live.fr
Tél. 06 78 49 34 50

Numéros disponibles :

171 - Valéry Larbaud : 3.00 euros
194 - spécial polar : 4.00 euros
261 - Albert Cohen : 4.00 euros
274 - Italo Calvino : 3.00 euros
275 - Virginia Woolf : 4.00 euros
277 - Barcelone : 3.00 euros
287 - Gombrowicz : 3.00 euros
299 - Tchekhov : 3.00 euros
305 - la droite : 3.00 euros
306 - André Gide : 4.00 euros

350 - Proust : 3.00 euros
351 - Stefan Zweig : 3.50 euros

 

436 - La pensée libertaire : 3.00 euros

516 - Les écrivains et l'occupation : 3,50 euros

 

Repost 0
Published by Alain Helissen - dans Actualités
commenter cet article
6 novembre 2008 4 06 /11 /novembre /2008 10:12
Nadine Agostini a consacré une note de lecture à l'anthologie de poésie contemporaine "Vents Contraires, Force 18", publiée dans CCP, N°16 Voir ci-dessous.

Je profite de l'occasion pour rappeler à celles et ceux qui n'auraient pas eu "vent" en temps utile de cette parution qu'il s'agit de la première anthologie de ma collection "Vents contraires" (VOIX éditions/Richard Meier) qui recense les 18 premiers auteurs de cette collection. Pour chacun d'eux, il est présenté 2 pages extraites du livre paru dans la collection auxquelles se rajoutent 3 pages inédites.
Vous pouvez vous reporter à la rubrique "Vents Contraires" de ce même blog pour plus de détails. Et découvrir aussi tous les livres de la collection.


- article -
Alain Helissen livre ici une fameuse récolte. Fil conducteur : le trou. La plupart des textes émanent de nos très contemporains, de ceux qui fouillent la langue, la font vivre et l'influencent irrémédiablement. De Dubost à Fern, en passant par Bobillot « ...casse-tête grandeur Nature : /Dames, maïs, Labyrinthe / WOODLAND / TOUTES DIREXIONS / DU BON TEMPS & RIEN D'AUTRE... », Helissen, Lucot, Valprémy, Suel « Sus / Gémis quand j'avilis / J'émaille caravansérail... », Game, Pennequin « madame bovary c'est moi c'est ce que je dis et je dis que bovary c'est ce qui a dedans je veux dire c'est ce qui sort c'est le moi qui sort ou bavary et madame... », Sivan « ...gonfleman é désante du blë feye détasheman détour lé é voile sièl o loizo voi dé é pasaje... », Gache « ...Etions dans la langue j'l'étirons j'l'étrons en lanières à angles aiguisons j'la découplons... », Ritman, Dehêtre, Bruchac, Hassomeris, Demarcq, Lavrille...dix-huit auteurs dont une seule femme, Véronique Vassiliou. De chacun trois pages inédites de poésie phonétique, journalistique...Indispensable pour qui, visionnaire attentif, veut savoir de quoi seront empreintes les écritures de demain.

Nadine AGOSTINI
CCPN°16 ; octobre 2008.



Repost 0
Published by Alain Helissen - dans Actualités
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Alain Helissen-Poésie
  • Le blog de Alain Helissen-Poésie
  • : BLOG de "poésie". Vous y trouverez une présentation des ouvrages d'Alain Helissen mais aussi des ouvrages publiés dans la collection "Vents Contraires" qu'il animait chez VOIX éditions/Richard Meier jusqu'en 2010. Actualités également du cycle de rencontres poétiques "Pontiffroy-Poésie"qu'il coanime avec Vincent Wahl à la médiathèque Verlaine (Pontiffroy) à Metz. Et infos diverses.Liste des recueils et revues chroniqués.Liste d'ouvrages de poésie (d'occasion) mis en vente, Présentation de nombreux livres d'artiste réalisés seul ou, le plus souvent, en duo avec un(e) plasticien(ne).
  • Contact